Pour les Ancêtres – PA§Prologue

Pour les Ancêtres – PA§Prologue

Sébastian était un enfant comme les autres, à l’exception de sa peau tellement blanche qu’elle en paraissait transparente, de son absence de cheveux, et de ses yeux rouges. Bien que les habitants de Tourbebrune soient de nature très tolérante, de nombreuses personnes étaient mal à l’aise en sa présence. La curiosité de l’enfance fit place à l’appréhension de l’adolescence et la peur de l’adulte.

Malgré cela, Sébastian trouva sa place, non pas comme garde-serpent, ni comme chasseur de crapaud, mais comme gardien des ancêtres et lieur de lignées. Plus il passait du temps avec les reliques, plus il s’éloignait des vivants ; et bientôt il se prit à converser avec les ancêtres. Le respect qu’il avait pu acquérir des gens se changea, peu à peu, de nouveau en crainte. Pourtant une jeune femme, la bouche bien dessinée, une chevelure flamboyante, une poitrine généreuse, attira le regard de Sébastian, et elle en était fort heureuse apparemment.

Leur histoire débuta doucement à la lueur de la nuit, toujours dans la même hutte, celle où ils s’étaient rencontrés, sans aucun témoin mis à part les ancêtres.

Sébastian se prépara à passer cette nuit avec son amour comme si c’était la dernière, mais elle était déjà promise à un autre. Ne pouvant supporter cela, il décida de partir avec elle.

Au petit matin, la femme du chef, venue prier les ancêtres, trouva Sébastian, le lieur, mort, enlacé dans les bras de la relique du village ; une jeune femme embaumée aux cheveux de feu.

, ,

Laisser un commentaire