Tisseuse – PA§2

Dans la hutte, les différents tissages déjà terminés pendent un peu partout, accrochés par des fils au plafond. Ils tournent et s’entrechoquent en un cliquetis discret mais continu.

Des herbes aromatiques se consument lentement dans l’âtre central,  dégageant une douce fragrance rappelant les odeurs de la forêt qui embaume l’atmosphère.

En tailleur sur une peau de bison tannée, je termine le tissage d’un Grand Hibou qui m’a été commandé par la Plentyn en personne. Elle fait des rêves étranges depuis plusieurs nuits, et cet ouvrage l’aidera à rassembler l’énergie des esprits afin de mieux comprendre la signification de ses songes.

Pendant que mes doigts s’activent agilement à assembler les fils pour former le motif si souvent exécuté, mon esprit s’élève vers le ciel et les puissances qui nous entoure. Car, si le tissage est un artisanat délicat, il est avant tout l’art de sentir les harmonies pour les allier à l’ouvrage.

Un chant continu s’élève de ma gorge sans que j’y aie vraiment réfléchi. Il m’aide à me concentrer, à ressentir et à vibrer avec mon environnement.

Je le devine déjà, ce tissage sera puissant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *